Le géant autrichien XXXLutz reprend le mobilier traditionnel Pfister: “Pfister reste Pfister”

190

Le magasin de meubles suisse Pfister passe aux mains des étrangers. Les réponses les plus importantes dans la vue d’ensemble.


Qui est le nouveau propriétaire?

Le groupe autrichien XXXLutz devient le nouveau propriétaire de Möbel Pfister. Elle exploite actuellement 297 magasins de meubles dans 12 pays européens, emploie quelque 22 200 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de 4,4 milliards d’euros. Le géant est présent en Suisse depuis le printemps 2018. A cette époque, il ouvrit la première agence d’une surface de vente de 15 000 mètres carrés à Rothrist, sur l’autoroute et à côté du magasin de meubles Möbel Hubacher, qui appartient au groupe Pfister.

L’entrée sur le marché de XXXLutz avait provoqué des remous dans l’industrie du meuble; Les experts ont fait confiance à l’entreprise pour pouvoir faire beaucoup en Suisse. Déjà au printemps 2018, il a annoncé qu’il souhaitait être “présent dans tout le pays” dans ce pays, sans exclure les prises de contrôle. Les Autrichiens ont beaucoup d’expérience dans l’expansion sur de nouveaux marchés.

Avec leurs meubles, ils couvrent avant tout le segment des prix moyens, dans lequel Möbel Pfister, les magasins de meubles Ikea et Migasa, membre de Migros, sont également actifs.

Lors de la conférence de presse, Thomas Saliger, porte-parole de XXXLutz, a déclaré que Möbel Pfister s’intégrait parfaitement dans le concept de sa société. Ceci poursuit une stratégie de croissance à travers l’acquisition de sociétés familiales. Ce qui est décisif, c’est que l’on fasse cette croissance avec humilité. XXXLutz laisse la direction dans les anciennes entreprises et apporte son pouvoir d’achat global. Saliger a souligné: “Pfister reste Pfister”.


Quelles sont les entreprises qui vont toutes vers la nouvelle entreprise et qu’advient-il des marques?

La société F. G. Pfister Holding vend non seulement Möbel Pfister AG, mais également les filiales de Pfister Holding, Arco Regio, Pfister Professional et Pfister Vorhang Service AG à XXXLutz.


Quel est le prix?

Aucune information sur le prix d’achat n’a été fournie dans la notification. Cependant, les employés devraient bénéficier de la vente. Pfister paie 1000 Fr. à chaque employé par année de service. Plus de 20 millions de francs iront au personnel.

Les marques précédentes Möbel Pfister, Hubacher, Egger et Svoboda sont conservées.


Les employés sont-ils licenciés?

Pour les 1800 employés, la vente ne changera pas. Tous les employés du groupe Pfister continueraient à travailler dans les mêmes conditions qu’auparavant. “Il n’y aura pas de licenciement”, écrit la société. Le fait que des emplois puissent être maintenus en Suisse est également important pour son président, Rudolf Obrecht. Il a décrit la vente lors de la conférence de presse comme une solution à long terme et durable. En outre, la nouvelle société souhaite se développer en Suisse et gagner des parts de marché.


Pourquoi le magasin de meubles est-il vendu?

La raison en est que la vente, F. G. Pfister Holding, demande aux détaillants de meubles de continuer à se développer dans un “environnement de marché de plus en plus mondialisé et concurrentiel”. La holding appartient à la fondation F. G. Pfister. Selon l’annonce, l’objectif de la fondation est de travailler de manière rentable et donc de sécuriser des emplois. Le bien-être des employés a été formulé comme objectif principal. Selon Corina Eichenberger, présidente de la Fondation, toutes les options stratégiques ont été examinées et comparées aux principes de la sécurité de l’emploi en étroite collaboration avec le conseil d’administration du groupe. La société autrichienne partage un achalandage similaire à celui de Möbel Pfister et dispose du pouvoir de marché pour garantir des emplois en Suisse.

Bien que Möbel Pfister soit toujours dans le noir, la vente aux Autrichiens dans cet environnement est la “meilleure option possible pour les entreprises et les employés”, comme le dit Rudolf Obrecht. À ce jour, la participation détenait 100% des actions de toutes ses filiales.


À quoi ressemble le marché suisse du meuble?

Sur le marché suisse du meuble, la lutte pour la suppression est énorme et la guerre des prix est énorme. Outre le groupe Pfister, Ikea, le groupe Conforama ainsi que les deux détaillants Migros (Micasa, Interio) et Coop (Toptip) revêtent une grande importance. Cela se reflète également dans le fait que Migros souhaite actuellement trouver un acheteur pour la filiale de meubles Interio. Néanmoins, le géant autrichien voit beaucoup de potentiel en Suisse, principalement en raison du pouvoir d’achat élevé de ce pays. C’est aussi la raison pour laquelle d’autres fournisseurs étrangers comme Habitat ou le fournisseur en ligne Home24 souhaitent développer leurs activités ici.


Est-ce que tout s’est passé chez Möbel Pfister?

Le chef Matthias Baumann a démissionné en septembre chez Möbel Pfister AG – officiellement pour des raisons personnelles. Le chef de groupe, Ivan Bosin, dirige actuellement le magasin de meubles par intérim.

Baumann est le gendre de l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher et est marié à sa fille Miriam, propriétaire du Basel Läckerli-Huus. Après le départ soudain de Baumann, les médias avaient spéculé sur les raisons. Alors que Baumann lui-même ne voulait pas commenter, Blocher a déclaré à Schweizer Illustrierte que son gendre et la société “n’étaient plus d’accord sur les perspectives d’avenir de ce marché très difficile”.


source : nzz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here