Matt Gurney: La proposition des armes à feu libérale est à couper le souffle

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, participe à une discussion avec des professionnels de la santé sur la nécessité de mettre fin à la violence armée à Toronto le lundi 30 septembre 2019

Le chef libéral Justin Trudeau a été critiqué pour les détails de ses propositions de contrôle des armes à feu. Les maires de la région du Grand Toronto disent que c’est insuffisant. Je ne suis pas d’accord avec ça. Mais je dirais certainement ceci: même à en juger par les engagements de campagne à moitié cuits, le plan des libéraux pour les armes de poing est à couper le souffle.

La proposition des libéraux en matière de contrôle des armes à feu se résume en réalité à deux grands volets, dont aucun n’est encore détaillé dans les détails. Le premier volet consiste à racheter des «fusils d’assaut de style militaire» à des propriétaires disposant d’une licence. Nous ne savons pas exactement quelles armes à feu seront couvertes par le rachat et nous n’avons pas d’estimation des coûts. Je pense que cette proposition est stupide. Le Canada n’a pas le genre de problème observé aux États-Unis et nos lois existantes sur le contrôle des armes à feu limitent déjà la quantité de munitions pouvant être conservée dans un chargeur pour carabines. Rien n’indique non plus que ces carabines contribuent grandement à la criminalité dans ce pays. C’est un jeu purement politique, mais au moins assez simple. Il s’agit d’un objectif spécifique, bien que certains détails restent à définir et qui est relativement simple à promulguer. Cela ne rendra pas le public plus sûr,

La proposition concernant les armes de poing, cependant, est totalement dingue.

Les libéraux ont examiné de près la possibilité d’interdire simplement les armes de poing à l’échelle nationale. Ce serait cher. Il y a environ un million d’armes de poing dans ce pays, chacune valant des centaines à des milliers de dollars. Et puis il y a tout l’équipement connexe qui va avec, sans parler des munitions. Tout racheter coûterait très cher. Les libéraux ont également conclu, je le soupçonne avec un peu de réticence, que les armes de poing détenues légalement par des tireurs et des collectionneurs canadiens étaient tout simplement des contributeurs majeurs à la criminalité. On pense que la plupart des armes de poing utilisées lors des tueries impitoyables dans nos grandes villes sont introduites en contrebande en provenance des États-Unis. Ceci est généralement bien compris par ceux qui étudient la question.

Les libéraux ont fini par arriver à cette conclusion. C’est pourquoi ils ne sont pas allés chercher une interdiction nationale. Mais pour des raisons politiques – et c’est tout ce qui est politique, ils se sentaient obligés de faire quelque chose.

“Faites quelque chose.” Les mots les plus effrayants de la politique.

Donc, ce qu’ils ont proposé n’est pas d’interdire les armes de poing à l’échelle nationale, mais de les interdire dans des endroits spécifiques. Plus spécifiquement, ils ont proposé, par des moyens restant à déterminer, de donner aux gouvernements locaux le pouvoir d’interdire ou de restreindre davantage les armes de poing. Pour les libéraux, cela doit paraître un compromis astucieux. Cela leur épargne les tracas politiques et les dépenses publiques considérables d’une interdiction nationale, mais cela leur donne un sujet de discussion électoral commode.

Le problème, bien sûr, comme le réalisent rapidement ceux qui y consacrent une ou deux secondes, est que leur plan est incroyablement stupide.

L’argument principal contre une interdiction nationale est que cela n’interromprait pas le flot d’armes à feu responsables des tirs dans nos grandes villes. Celles-ci continueraient à pénétrer, comme toujours, le long de notre frontière terrestre non défendue avec les États-Unis, un pays totalement inondé d’armes à feu. Une interdiction nationale ne ferait que causer des désagréments et de la colère, aux dépens des dépenses publiques considérables, à un groupe de Canadiens respectueux de la loi.

source:Nationalpost

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Unknown 7 vues

Background
Info
Cast
  • Original title:
  • Genre: A LA UNE
  • Rating: votes
Background
Comments 0