Raymond “Poupou” Poulidor (83) est décédé

83
source : youtube

Raymond Poulidor est mort. L’ancien coureur français et grand-père des frères Van der Poel a eu 83 ans. “Poupou” était immensément populaire en France bien qu’il n’ait jamais réussi à gagner le Tour. Il a fait le podium final 8 fois, ce qui lui a valu le surnom de “L’éternel seconde”.

Le 8 octobre, il a été annoncé que Raymond Poulidor serait hospitalisé près de Saint-Léonard-de-Noblat, sa ville natale. L’aimable Français a lutté contre la fatigue et est décédé hier soir vers 2 heures, à l’âge de 83 ans.

“Il nous a quitté”, a déclaré son épouse Gisèle à l’agence de presse française AFP. “Il était très fatigué.”


“Poupou” et “l’éternel second”

Pour la jeune génération, Raymond Poulidor pourrait être le beau-père d’Adrie van der Poel et le grand-père de Mathieu van der Poel. Poulidor a décrit son petit-fils comme “un phénomène” et a vu en lui “un possible vainqueur du Tour de France”.

Poulidor n’a jamais réussi à inscrire le Tour de France à son palmarès. Le Français a remporté notamment Milan-Sanremo (1961) et le Waalse Pijl (1963), mais était principalement un coureur. “Poupou”, comme on l’appelait affectueusement, a dû affronter Jacques Anquetil puis Eddy Merckx dans les années 60 et 70.

Poulidor a remporté le Tour d’Espagne en 1964, mais dans sa propre France, il l’a toujours manqué. Dans le Tour, il est devenu 3 fois 2ème et 5 fois 3ème. Le fait que Poulidor soit connu comme “l’éternel second” ou “éternel second” s’explique par les nombreux lieux d’honneur denses.

“Vous êtes presque obligé de me donner ce surnom si vous regardez ma liste d’honneurs”, avait alors déclaré Poulidor à propos de son prénom. “J’ai souvent fini à la deuxième place, mais je suis en paix avec cela. J’ai obtenu d’excellents résultats. Et si vous terminez à la deuxième place, ce jour-là, malheureusement, il n’y avait qu’un seul coureur de plus.”

J’ai souvent fini à la deuxième place, mais j’ai la paix avec ça.

Loyal invité dans le tour de cirque

En 1964, Raymond Poulidor se rapprochait le plus de la victoire finale sur le Tour de France, mais Poulidor ne se servit pas du jour de son rival Jacques Anquetil. Il a finalement perdu ce tour avec 55 secondes.

Le chouchou du public français est resté actif dans le cyclisme après sa carrière professionnelle, où il a toujours été à l’honneur, notamment lors du Tour de France.

Poupou, qui, selon ses propres mots, vivait du contact des passionnés du cyclisme, représentait le Crédit Lyonnais, fidèle sponsor du maillot jaune de la caravane du Tour.

L’invité de bienvenue du Tour de France a été admis à l’hôpital fin septembre 2019. “Fatigue”, a été le premier diagnostic.


source : sporza

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here